Les cadres d’intervention

Si majoritairement, les dirigeants font appel à un manager de transition pour accompagner une phase de changement au sein de l’entreprise et faciliter sa mise en œuvre, il importe de souligner que le domaine d’intervention du manager de transition s’est élargi pour couvrir des situations très variées :

  • Mener à son terme un projet d’importance stratégique (opérationnel, commercial, financier, économique…).
  • Gérer une forte croissance.
  • Rentabiliser l’outil de production de l’entreprise.
  • Accompagner la fermeture de sites industriels.
  • Remplacer, provisoirement, un dirigeant.
  • Remédier à une défaillance managériale au sein de l’entreprise...


En pratique, le manager de transition est habilité à exercer ses fonctions en vertu d’un mandat ou contrat validé par les dirigeants ou les actionnaires de l’entreprise.


En épargnant à l’entreprise d’investir dans un recrutement potentiellement malencontreux ou de puiser dans ses ressources humaines jusqu’à épuisement, le management de transition est la solution idéale pour régler des situations elles-mêmes transitoires.


A l’heure actuelle, le recours à un manager de transition n’est plus l’apanage des entreprises du secteur privé, quelle que soit leur taille. Il s’étend aux organisations parapubliques, aux collectivités territoriales et aux associations.


Déterminer la mission du manager de transition est l’étape primordiale pour l’entreprise qui fait appel aux services de cet expert confirmé. Cela implique de définir, avec précision, la feuille de route de la mission.