Le manager de transition : un profil pointu

Il s’agit d’un professionnel ayant déjà occupé un poste de dirigeant et qui justifie d’une expertise reconnue dans son domaine. Son expérience et ses talents de manager sont requis pour permettre à l’entreprise de dépasser une situation difficile ou pour piloter un projet substantiel en menant les objectifs de l’entreprise à bien, de la manière la plus efficiente possible.

Occuper un poste de manager de transition nécessite une grande capacité d’écoute et d’intégration. La fonction exige en effet que le manager intervienne dans les processus de prise de décision, en apportant des solutions concrètes dans un laps de temps satisfaisant.

Et contrairement à certaines idées reçues, le management de transition n’est pas une mission d’intérim classique : cette dernière gère la continuité quand le management de transition accompagne le changement.

Les compétences clés requises pour le manager de transition :

  • Expérience solide : Les expériences professionnelles sont un facteur clé dans le métier du management de transition. En effet, le profil recherché démontre au moins 15 – 25 années d’expérience professionnelle dans des postes à forte responsabilité, et, si possible, à l’international.

  • Mobilité : Les missions peuvent s’effectuer partout en France, ou à l’international. Par conséquent, une mobilité et une disponibilité totale sont indispensables.

  • Adaptabilité & rapidité : les entreprises qui ont recours au management de transition se trouvent dans des situations d’urgence et nécessitent un manager qui est opérationnel à 100% très rapidement. L’objectif même du management de transition repose dans la rapidité de la mise en œuvre de la solution.

  • Leadership : Un manager de transition doit être capable de mobiliser les équipes dans des situations tendues. Par conséquent, une autorité naturelle est demandée.

  • Orientation vers les objectifs et résultats : Le manager de transition est un opérationnel et doit ainsi être capable de rapidement choisir la solution générant le plus de résultats. Il s’oriente clairement dans une logique de contribution et non plus une logique de pouvoir.

Les avantages du métier pour le manager de transition :

  • Autonomie : Le manager de transition reste avec l’entreprise pour une durée déterminée, et ainsi ne fait pas partie de sa politique interne. Il est libre de toutes considérations stratégiques concernant sa carrière et peut se concentrer complètement sur son métier.

  • Mode projet : Chaque mission représente une nouvelle structure, de nouveaux collaborateurs et surtout une problématique différente. Par conséquent chaque projet apporte de nouveaux défis, ce qui rend le parcours intéressant et diversifié.

  • Intérêt intellectuel : Dans le métier du management de transition, la formation permanente fait essentiellement partie de la profession. Le manager fait continuellement de nouvelles expériences sur le terrain et ainsi développe ses compétences techniques et pratiques.

  • Gestion de temps : Le manager a la liberté de rechercher et de refuser des projets à sa disposition.